jeudi 10 juin 2010

Les no foot.


56% : ils ne sont plus que ça à aimer le foot et à s'intéresser à la coupe du monde. Du coup, je me sens moins seul. Bientôt, une majorité de Français fermera son téléviseur quand il entendra parler du ballon rond.

Le foot, je n'ai jamais trop aimé. Mais là, on atteint les limites du supportable. Le salaire de Thierry Henry : 1,4 millions d'euros. Par mois. Il faut que je travaille 1421 mois, c'est-à-dire 118 ans, pour en gagner autant. Ca représente trois vies professionnelles de smicard. En un mois, il se bouffe trois prolos, le Thierry Henry.

La masse salariale des clubs européens : 7 milliards d'euros. Leur endettement : 6 milliards. Ca veut dire une chose simple : les sommes folles gagnées par les stars du foot viennent d'un pari risqué - on va gagner beaucoup d'argent en investissant dans les équipes qui gagnent. Résultat : aucun club n'étant rentable à cause des salaires mirobolants à verser aux joueurs, ceux qui sont cotés en bourse ont perdu en moyenne 25% de leur valeur en dix ans. Tout ça ne durera évidemment pas autant que les impôts.

Enfin, cerise sur le gâteau : on va construire de nouveaux stades pour accueillir la coupe d'Europe en France. Pendant ce temps, on ferme les petits hôpitaux de campagne et les écoles primaires, et les établissements scolaires crient misère. Là, personne ne s'interroge. C'est pourtant un choix éthique, de privilégier le sport au détriment de la formation et de la culture. C'est aussi, évidemment, un choix politique. On verra s'il aura été payant.

10 commentaires:

manuel a dit…

Le foot re-lie les hommes, comme la religion re-lie les croyants et comme St Pierre lie et délit au Royaume.
Je me rappelle de ces partis de ballons (en français dans le texte) entre le curé et ses ouailles face au maire et ses élus. Quelle joie !
Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme : aujourd'hui on dirait "tout s'achète" et même, comme le dirait les sacro saints Marchés qui joue à la Bourse notre argent pour acheter...les clubs de foot, "everything is to buy".
Je rêve, encore et toujours, de ces partis de ballon par les enfants que nous restons. Sur cette planête bleue, comme les maillots de nos dieux du stade, petite boule dans l'Univers, qui tourne vers le Seigneur.

Anonyme a dit…

Le foot, sport "populaire", doit véhiculer des valeurs ... qui ont bien changées... alors pourquoi perdre son temps devant son téléviseur ?

La formation et la culture ne peuvent plus être à privilégier car ne permettent pas de faire paraître le "bling-bling" comme peut le faire en puissance le milieu du football.

Manuel a dit…

Bonjour !

allez, petit message de soutien : moi non plus je n'aime pas le foot ! j'ai toujours trouvé ce sport inintéressant à regarder et surtout, je ne supporte pas ces mouvements de foules qui viennent supporter un truc sous prétexte que tout le monde le fait ... bon d'accord, je suis un peu phobique sur les rassemblements massifs et totalement réfractaire au suivisme. Mais bon, l'ermitisme n'est pas forcément le bon mode de vie si on veut vivre dans le monde.

Le plus inquiétant tout de même est le mélange entre un sport et une idéologie économique quelle qu'elle soit : foot et capitalisme marchent main dans la main mais je gage que le second n'a rien à craindre de cet attelage alors que le foot y a tout à perdre.

Que feront alors les foules de supporters floués lorsque certains clubs commenceront à mettre la clé sous la porte, non pas faute de bien jouer, mais parce qu'ils ne sauront pas jouer mieux que les autres ? J'ai comme dans l'idée que le social va revenir à grands pas à ce moment là !!!

Tout ceci découle tout de même d'une indigence intellectuelle totale, des dirigeants qui ne voient ce sport que comme une vache à lait et non pour ce qu'il est. Mais cet aveuglement et cette volonté manifeste d'oublier les réalités du monde est un travers tellement partagé que j'ai parfois du mal à leur en vouloir ... je ne citerai pas d'autres exemples mais ils existent, et parfois pas si éloignés de votre quotidien, mon père.

Je m'arrête là, je ne voudrais pas m'embarquer dans une discussion critique avec vous dont j'apprécie tant le blog !

Bonne journée, très fraternelle. Une valeur un peu oubliée mais dont nous avons tous tant besoin.

Manuel Atréide

Anonyme a dit…

Chaque ville a son colisée construit à grands frais pour ses gladiateurs .Tant qu'il n'y a pas de lions,on peut encore dormir en paix .
Le foot est l'opium du peuple . MADO

Anonyme a dit…

Bonjour mon père ! La France va recevoir la prochaine coupe d'Europe (et pas la coupe du monde:), qui rassemble une Europe très large d'ailleurs (La Turquie, Israël,...), ce qui pourrait penser que le sport va plus vite que la politique et s'ouvre culturellement :) Mais c'est un autre sujet ! Je suis complétement d'accord que les salaires des joueurs et des gens qui tournent autour sont astronomiques, je regrette pour le coup de n'avoir pas choisis cette voie là :)) Mais ce qu'il faut voir également dans cette coupe de monde, c'est 20 milliard de téléspectateur (en cumulé bien sur), beaucoup plus que pour les JO ! Perso, je suis pas fan du foot, mais mettez une balle au milieu d'un petit groupe d'individu de n'importe quel âge, et c'est parti, on tape dedans en voulant gagner, ou perdre 1 ou 2kg :)) Et cela, dans tous les pays du monde, et surtout les plus pauvres... Mais les romains en leur temps organisez les jeux du cirque, et certains gagnaient leur liberté, qui n'a pas de prix. Cela occupe le peuple, mais pas les élites, et le peuple gagne toujours, même si il est manipulé, de toute façon, il ne s'en rend pas compte !!!
Bon, c'est un peu mélangé tout ça, mais merci de m'avoir lu ! Vous pouvez éteindre votre ordinateur maintenant :)))

O.A de la campagne dijonnaise.

Anonyme a dit…

Vivement du sport sain sans bling-bling et qui représente les vrais valeurs fondamentales du football et des autres sport.

Espérons que le mondial ne sera pas influencé par l'enjeu des paris en ligne (cf le reportage de l'émission enquête d'action du 4 juin,et plus particulièrement sur la partie des matchs truqués, passé sur W9 et dispo sur W9 replay )

OliD a dit…

Manu,
Qu'as-tu fait de l'esprit nuancé qui t'habite lorsque tu écris sur l'Eglise ? Je signe sans problème ta critique et la condescendance des observateurs qui parlent encore de gamins des cités quand on devrait parler de millionnaires en culotte courte... Mais est-ce qu'on arrête de donner des petits pots à nos enfants parce que le patron de Neslé gagne encore davantage que des joueurs de foot ? Ou d'utiliser Word parce que Bill Gates a assez d'argent ?
C'est vrai qu'on oublie souvent le droit à ne pas aimer le foot. Mais quand on trouve ça beau, ou même, n'ayons peur de rien, artistique, on a le droit aussi de fermer les yeux sur ces côtés qui nous énervent pour profiter du spectacle sans être taxé de caution du système...

Emmanuel Pic a dit…

@ OliD : je n'accuse personne de cautionner le système, je critique des choix que je considère comme démagogiques et absolument pas constructifs pour l'avenir. Ca me fait penser à cet éducateur qui em disait : une des dimensions de mon boulot, c'est d'expliquer aux jeunes des quartiers que s'ils veulent réussir leur vie, ils ne doivent pas rêver d'être joueurs de foot...
Diificile tout de même de comparer le nourriture des enfants avec le foot, non ?
Enfin, ce que je veux comparer, ce n'est pas le salaire de Henry et celui de Bill Gates, c'est plutôt l'argent qu'on dépense pour le foot et celui qu'on consacre aux écoles. Mais bon, chacun fait les choix qu'il veut.

T. Wirz a dit…

Cela étant il n'est pas certain qu'une coupe du monde soit "licite" pour un catholique sérieux... Tertullien et Augustin furent un peu nos Guy Debord et Jean Baudrillard ! :D

LSD a dit…

@Manu "Le foot re-lie les hommes, comme la religion re-lie les croyants " oui c'est vrai, sauf que le foot devient la religion et que les liens sont horizontaux, et donc rien ne transcende les hommes, c'est cela qui me dérange le plus ... (voir article sur http://spiritueldabord.free.fr)
Tout à fait d'accord sur le caractère scandaleux des salaires...