mercredi 8 avril 2009

La tente est parfois trop petite.

Certains dimanches, l'église est trop petite. C'était le cas dimanche dernier, normal pour les Rameaux.

Qu'en penser ?

Bien sûr, il y a le côté religion populaire.
Bien sûr aussi, on ne peut pas conclure d'un ou deux épisodes annuels que la foi est toujours vive.
Il n'empêche : la foule est au rendez-vous. Ceux qui sont là vivent quelque chose, ils entendent la parole de Dieu, le récit de la Passion, les quelques mots de commentaire du prêtre, peut-être même rentrent-ils chez eux en se disant "finalement, c'était bien".

Une chose est sûre, en tout cas : pour mesurer la vitalité du catholicisme, on ne peut pas seulement s'intéresser aux signes de son déclin supposé. J'aime bien ce qu'en dit Guy Coq dans le dernier n° de la revue "Documents épiscopat" : intéressons-nous à la manière dont l'Église est inscrite dans la société, plutôt qu'aux chiffres de la pratique et des ordinations presbytérales.

Photos : Frédéric Douillet

10 commentaires:

do a dit…

D'autant plus que le chiffre des ordinations n'a pas forcément à voir avec la vitalité de la foi: Dieu peut avoir différentes orientations suivant les périodes et les besoins: avec les moyens de transport, les territoires de base sont plus grands, et les laïcs ont plus de temps qu'avant pour participer à l'annonce de l'Evangile. Peut-être que la diminution des effectifs est une simple évolution.

J'ai connu un homme qui s'est aperçu qu'il était croyant en constatant qu'il avait envie de remettre sa croix autour du cou.
Difficile à chiffrer...
Et encore plus difficile à prévoir!

Anonyme a dit…

les gens ont honte d'aller à la messe en dehors des "grandes occasions" ?

do a dit…

Peut-être creuser l'importance des signes: repartir de l'église avec quelque chose de matériel, qui a pourtant un sens spirituel, ça peut aider à percevoir qu'on ne vient pas pour rien, et à comprendre ce pour quoi on vient: là, les rameaux, c'est pour bénir les maisons (pour certains, ça "chasse les mauvais esprits", c'est un peu la même chose, dit autrement).
Pourquoi pas, à Pâques, repartir avec de l'eau bénite? Et à Noël avec un santon en fêve (ceux qu'on a en double...)
J'ai vu des célébrations de l'Avent où on donnait à un enfant par famille un luminion pour rajouter à la crèche: d'année en année, les familles viennent plus régulièrement.
De même, pour la préparation de la première communion: on donne un morceau de puzzle chaque dimanche à l'enfant: qui aura son puzzle complet?
Et à chaque messe, tous les enfants reçoivent une petite image à colorier (très simple) sur l'évangile du jour: cette église est pleine d'enfants.


Peut-être pour les adultes pourrait-on rassembler les livres de spiritualité déjà lus et faire une bibliothèque tournante, (ou encore avec des CD ou cassettes de chants ou d'enseignements de sessions d'été):
organiser un prêt, pour que chacun reparte avec quelque chose de concret...
Ou des petites paroles de la Bible, certains jours, ou encore, à Toussaint, des petites paroles de Saints, à méditer...
en priant l'Esprit Saint pour qu'il utilise ces moyens de façon appropriée pour chacun, bien sûr!

Jérôme a dit…

pourquoi pas des petits papiers dans une corbeille où chacun peut se servir et méditer une parole ...
(il me semble que ce système existe à Notre Dame)

Gérard MORICE a dit…

Oui l'Eglise est bien inscrite dans la société quand elle va m'ordonner diacre permanent le samedi 25 avril à 17h à la basilique Notre Dame de Beaune;
Je suis un "patron" hôtelier restaurateur qui évolue dans ce monde sans être du monde, et je souhaite le faire savoir au plus grand nombre là ou mes activités m'appellent.
A ce sujet et sans modestie, je l'avoue, serait-il possible que cette fête fasse partie des" rendez vous à ne pas manquer" dans le blog du curé?!
De plus, merci à toi Emmanuel pour tes Enseignements qui m'ont fait prendre le chemin du service .

Gérard MORICE

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si vous pouvez filtrer les pubs, mais dans les publicités qui apparaissent en ce moment sur votre bulletin de mardi 7 avril, il y a ceci:

Père Elie Merle- Exorciste- Désenvoûtement - Objets religieux www.mission-sainte-bernadette.com

apparemment, c'est une église qui se dit "catholique", mais qui est en opposition avec l'Eglise et dit, dans sa présentation, refuser même Vatican I.

à titre indicatif, cette église se réclame de l'Abbé Julio, et voici ce que l'on trouve sur le site du Père Verlinde au sujet de cet abbé:

« En tant que science de l’Au-Delà, le spiritisme est un précipice aux bords escarpés qui conduit l’homme de science aux sommets et à la lumière, alors que l’imprudent qui s’y lance à la légère tombe infailliblement dans les noirs filets des Esprits mauvais. Voilà pourquoi l’Eglise, qui est cependant la Grande Spirite par excellence, mais qui, hélas ! a perdu la clé des mystères révélés par son fondateur Jésus-Christ, le Divin Spirite, en bonne mère poule prudente, a défendu à tous ses petits poussins de s’en occuper, sans distinguer quel est le bon et le mauvais de cet incommensurable Au-Delà. Elle finira cependant bien par y venir, car l’heure est venue où l’Esprit Saint, inspirateur de tout spiritisme vrai et pur, éclairera tout homme venant en ce monde. »
Abbé Julio, Petits secrets merveilleux



Il serait dangereux de se confier à un "désenvoûteur" d'une telle église!

Anonyme a dit…

idem pour cette pub:

exorciste,desenvoutement Messe protection liberation
www.saint-antoine-de-padoue.com

Anonyme a dit…

Moi j'ai été à la messe des rameaux j'ai bien aimé par contre j'ai trouvé la veillée pascale d'une tristesse infinie: les chants étaient très beaux mais tristes à pleurer et dépriment et franchement pour fêter la résurection du christ c'était un peu juste!! on se demande ou elle est la résurection du christ, vous devriez faire des bons de joie de 2mètres...à la place c'était larmoyant et je suis rentrée chez moi à moitié malade et le moral à zéro alors que je pensais trouver beaucoup de joie à l'église...J'allais auparavant à la veillée pascale à Notre Dame et vraiment c'était beaucoup mieux, de plus j'avais trouvé l'idée du prêtre géniale de casser à la fin un gros oeuf en chocolat pour les petits et de distribuer de la brioche et du chocolat chaud à la fin de la messe comme cela se fait das plein de petis villages bourguignons....A comme je regrette les messes africaines où j'avais l'habitude d'aller enfant dans ma jeunesse, ce n'était que joie et allégresse, chant joyeux, tam-tams et soleil... Quelle est triste votre église de France! Vous devriez demander à vos paroissiens d'animer la messe à tour à tour de rôle chaque Dimanche, vous auriez de belles surprises...moi je vais vous l'écrire et vous la faire chanter la messe de Pâques vous allez voir vous allez vous remuer tous et vous aurez le sourire en sortant...Jésus il aurait sûrement pas voulu autant de tristesse et puis pour donner mon humble avis à votre billet sur les rameaux franchement je préfère une foi côté religion populaire qu'une foi plus intellectuelle et réservé à une élite...Dieu aime tout le monde, non? Stella

Koopa Troopa a dit…

Nous c'est tous les dimanches que l'église est pleine et non pas "dans les grandes occasions". Par contre, il est vrai qu'à Paques ou Noël, nous avons quelques étrangers en plus.

Notre paroisse est pleine de vie. J'ai fait le petit calcul suivant : nous avons eu pour Pâques 3 servants de messe (dont 2 frères) et 3 enfants de choeur. Ces six jeunes hommes et enfants viennent de fratries totalisant 36 enfants (pour 5 familles).

Chez nous, pas de problèmes de vocations.

Annick a dit…

Je suis arrivée sur votre blog en recherchant un prêtre exorciste sur Dijon ou sa région. Est-ce que vous avez la possibilité de m'aider?