vendredi 3 avril 2009

Méfiez-vous de votre générosité.

Il faut avoir l'œil, quand une loi est votée. En visiter tous les replis. Surtout quand c'est la loi de finances, et que l'État cherche par tous les moyens à faire des sous parce qu'il n'y en a plus.
Le projet de loi de finances rectificative pour 2009 cache une perle dans ses documents annexes : l'objectif assigné par le ministre pour interpeller les personnes qui aident les étrangers en situation irrégulière. On en attend 5000 en 2009, et l'objectif est de 5 500 en 2011.
C'est au nom de cette loi qu'une femme, qui donnait à manger à des malheureux réfugiés au port de Calais et rechargeait leurs téléphones portables, a été placée en garde à vue ; au nom de cette même loi qu'une perquisition a été menée au centre Emmaüs de Marseille, se terminant là encore par la mise en garde à vue de l'un des responsables de la communauté.
Doit-on désespérer de l'amour de nos compatriotes pour la liberté ?

Si vous pensez que quelque chose est possible : rendez-vous le 8 avril à 10h devant le palais de justice pour vous constituer prisonniers volontaires.

Si vous voulez aller à la source : cliquez ici, et allez à la page 35 du document téléchargé.
Jetez également un œil sur ceci.

9 commentaires:

ayM a dit…

je crois que c'est plutôt à 13h le 8 avril (pas à 10h...)

Didier Guillion a dit…

C'est sur que les associations caritatives sont un boulet à traîner pour tout gouvernement. Quoi ? Il y aurait des problèmes de pauvreté ? De précarité ? De malnutrition ? Cachez ces bénévoles que je ne saurait voir.
Que penser des Restos du Coeur qui devaient être une réponse ponctuelle à un problème épisodique et qui durent depuis 20 ans ?

Anonyme a dit…

Une loi des finances libericides , qui va à l'encontre de nos regles morales (déjà bien mises à mal), à l'image des lois tel que la loi hadopi

Anonyme a dit…

Une loi des finances libericides , qui va à l'encontre de nos regles morales (déjà bien mises à mal), à l'image des lois tel que la loi hadopi

do a dit…

les policiers doivent avoir des objectifs comme les commerciaux, et si ça leur évite de se faire taper sur les doigts à la fin du mois, ils mettent en garde à vue le nombre d'"aidants" requis...

par contre, il est intéressant de savoir que 98% des viols -agresseur connu!- sont classés non-lieu...
et aussi que dans ma région (administrative), le nombre de policiers travaillant contre la drogue est de ... 3!
On voit où sont les priorités en matière de "sécurité" (c'est à dire où passe l'argent des contribuables, censé servir le bien commun):

la loi française est en train de devenir
"tu violeras, tu drogueras, tu prostitueras,
tu tueras, tu avorteras,
tu euthanasieras ton père et ta mère,
tu formeras une famille recomposée avec la femme de ton voisin, ou avec son mari,
tu voleras, tu cambrioleras, autant que tu voudras,
mais
tu n'aideras pas l'étranger, ni le mal logé,
tu ne frauderas pas sur internet,
tu ne te gareras pas sans payer,
tu ne t'indigneras pas trop devant les financiers qui mettent en esclavage toute la planète,
tu ne réclameras plus l'objection de conscience, tu ne pratiqueras plus ta religion, ou seulement en te cachant, tu n'en parleras pas, tu adoreras exclusivement la con-sommation, et tu lui sacrifieras ton dimanche, ..."

(Il n'y a que sur les images peintes ou sculptées, qui ne doivent rien représenter, qu'on arrive assez à être en accord avec nos origines judéo-chrétiennes...).

mais le plus grave, c'est : est-ce qu'on aura le courage de résister à ça? d'aller en garde à vue? en prison? pour défendre les plus faibles, même ceux qu'on nous cache; même s'ils n'ont pas de voix; même si on nous dit que c'est pour leur bien.
en ce qui me concerne, je ne suis pas sûre du tout...

Pinpin a dit…

Tempête sous un crâne !

La montréalaise a dit…

Ce que "do a dit" est tellement vrai! Et c'est probablement pareil à peu près partout ailleurs dans le monde, n'est-ce pas?
Oui, c'est une tempête sous un crane, mais aussi sous beaucoup de cranes!
On se rend compte que l'éden n'existe malheureusement pas sur terre!

Didier Guillion a dit…

Faites bien attention, la prochaine fois que vous apporterez un sandwich à une personne qui a faim dans la rue, demandez lui d'abord ses papiers...
Pays de fous.

Pinpin a dit…

Alors, c'était comment ?