lundi 31 décembre 2007

J'ai zappé Noël

Mais je ne rate pas la fête de la sainte famille.

J'ai rencontré hier un éducateur des Orphelins Apprentis d'Auteuil. Il se pose des questions sur l'augmentation du nombre de familles en graves difficultés, qui se traduit par un accroissement considérable d'inscrits dans les établissements gérés par son institution.

Je pense à cette famille que j'ai connue aux Grésilles : quatre enfants, quatre pères différents tous mariés par ailleurs, une maman qui exerçait dans son salon le plus vieux métier du monde sans aucune gêne vis-à-vis de moi, venu pour préparer la première communion de la plus grande. Le plus dur pour moi n'était pas d'admettre cette situation, mais de reconnaître que ces cinq-là formaient vraiment une famille. Et pourtant, pour eux, c'était une évidence.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel gâchis!
Et comme cela fait mal au coeur, pour les enfants, d'entendre des choses pareilles.

Anonyme a dit…

Mon président, qui êtes un dieu Que ton règne tienne, Que ta volonté soit «fête», A l’Elysée comme au Fouquet’s Donnes-nous aujourd’hui Nos promesses quotidiennes Et délivre nous des critiques Car c’est à toi qu’appartienne La gloire et les médias Pour des semaines et des semaines Amen

fleur a dit…

Bonjour mon Père, j'aterris sur votre blog après une lecture du Figaro. Je réagis suite à votre post sur "à la croisée des mondes" et le rectificatif de l'évêché. Personnellement, je ne saurais que trop vous convier à lire le roman de Philipp Pulman, intégralement, puis à relire Saint Irénée "Contre la gnose et les hérésies". Alors le "débat" pourra être lancé, "dans le respect, l"humilité et la fermeté"! Il est de mon point de vue absolument déplorable que l'Observatoire foi et culture ait témoigné au pire, de sa mauvaise foi, au mieux, de son incompétence. Pourquoi ne parler que du film alors que c'est le livre qui l'inspire qui pose de vrais et de tragiques problèmes? Pourquoi tant d'aveuglement? Pourquoi vous même, diffusez vous ce vrai mensonge par omission? Pensez-vous que ceux qui vous ont mis en garde agissaient par stupidité ou dogmatisme?
Bien cordialement,
Fleur