mardi 15 mars 2011

Le bien ne fait pas de bruit.

Les deuxièmes mardis de chaque mois, quelque chose de bien et qui ne fait pas de bruit se déroule à Dijon : le cercle de silence, à l'initiative de la CIMADE (service œcuménique d'entraide qui se consacre à l'accompagnement des étrangers, des migrants, des réfugiés...), propose une heure de recueillement en centre ville ; ceux qui veulent peuvent prier en particulier pour les étrangers en difficulté.

Mardi de la semaine dernière, ce silence a été troublé par du bruit, et ça n'a pas fait du bien : le Bloc Identitaire (ceux qui organisent les apéros saucisson) est venu interrompre la prière. Tout y était : blousons, rangeos, crânes rasés, slogans menaçants et musique violente.

Inutile de dire que, parmi ces bons chrétiens qui protestent contre une supposée invasion islamique, aucun ne fréquente l'église. Tout ce qui les motive est la peur de l'autre et le refus de venir en aide à l'étranger, ce qui est fort peu évangélique soit dit en passant. Messieurs du Bloc, ferez-vous le carême, ou préfèrerez-vous organiser un apéro saucisson un de ces vendredis soir ?

Il faut dire que les dijonnais ont fait le choix de la discrétion confessionnelle : aux cercles de prière originels organisés à Toulouse par les Franciscains ont succédé, à en croire les organisateurs, des manifestations "laïques". Au sein du collectif qui en est à l'origine, il n'est pourtant que le club UNESCO qui ne soit pas un organisme chrétien. Je crains, personnellement, que le vide de la protestation identitaire ne soit qu'une réponse à un silence qui n'est plus habité que par ceux qui prient en toute discrétion. Blaise Pascal, en son temps, s'était effrayé du silence éternel d'espaces désertés par Dieu. Gandhi ne faisait pas de grève de la faim : il jeûnait. L'extrême prudence religieuse qui règne dans notre pays risque de faire tomber en panne un des moteurs essentiels de l'indignation.

Si vous voulez vous faire peur : cliquez ICI.

18 commentaires:

the masked one a dit…

"L'identité défendue par les Identitaires est plurielle et s'articule en plusieurs niveaux : l'identité charnelle (régionale), l'identité historique (française) et l'identité civilisationnelle (européenne)."

Donc si je comprends bien, si tu vis pas dans ta région (et tout depend en plus de ce que l'on appelle région, parce que c'est différent si c'est la Bourgogne ou si c'est l'Auxois) de naissance, tu vas déjà à l'encontre de leurs principes identitaires... Ils ont beau jeu de parler de liberté après ça... (et puis combien d'entre eux habite vraiment dans sa région d'origine ?). Donc oui autant d'éroitesse de vue ça fait peur.

Seb a dit…

Chez nous, les cercles de silence ont été phagocytés par RESF...

Stella a dit…

Très intéressant du point de vue sociologique et psychologique...le silence et le bruit mais tous deux bien présents dans la rue, qui a tord, qui a raison? ou peut-être est-ce tout simplement la manière que les deux groupes ont de présenter leurs idées ? Vaste sujet de réflexion en direct...Stella

Nicolas a dit…

Intéressant de voir que ces personnes imposant leurs idées par la moquerie sont immanquablement filmé de dos.
Ce n'est pas vraiment l'image que je me fais de personnes pouvant être fier de leurs opinions et les assumants.

Oktavius a dit…

Je ne sais pas si on a le droit de dire des gros mots ? Je dirais seulement : petits cons !

Emmanuel Pic a dit…

Une correction à apporter, donnée par un lecteur attentif :

"depuis plusieurs mois le Cercle s'est élargi et je te donne la liste complète des membres à ce jour:
A l’initiative de : ATTAC, CCFD-Terre Solidaire, Cimade, Clubs Unesco, Eglise Réformée de France, Fraternité St François d’Assise, La Vie Nouvelle, MAN Côte d’Or, Mission de France, Pastorale des Migrants, Pax Christi, RESF21, et de personnes à titre individuel."

Anonyme a dit…

Personne n'a prétendu que les identitaires étaient catholique pratiquant.
Tout ce braves cathos progressiste qui aiment tant faire des cercles de silence et parle d'etre fidele a l'Evangile combien prient contre les crimes de l'avortement combien prient pour les chretiens d'Orient ! combien de ces braves pretres passent des heures dans le confessionnal ( comme Padre Pio) pour sauver les ames ? c'est ça aussi l'Évangile le catholicisme n'est pas qu'une ong de plus. LE catholicisme progressite va mourir faute de fruits et c'est tant mieux.
Stephane

Manuel a dit…

Le bien ne fait pas de bruit, c'est tellement vrai. C'est souvent difficile de faire le bien alors que nous recherchons le facile, ce n'est pas spectaculaire, une tare mortelle dans notre société qui se gave de sensationnel, c'est parfois long donc insupportable dans ce monde qui ne vit que dans l'immédiat. Et c'est fragile, car quelques crétins peuvent en apparence démolir un travail de patience et de persévérance.

Mais.

Faire le bien, ça donne le sourire, ou ça le rend ! Ca commence par une main tendue au lieu d'un poing fermé, ça se poursuit par une parole tranquille au lieu des vociférations et ça se termine parfois par la découverte des autres qui apportent tant de surprises en retour d'un geste simple. Haut les coeurs mon ami, hauts les coeurs gens de bonnes volontés ! Vous avez des soutiens partout, même s'ils gardent souvent le silence. Vous faites le bien. Soyez en remerciés, du fond du coeur.

Emmanuel Pic a dit…

@ Stéphane :

Nul ne prétend en effet que les identitaires sont catholiques pratiquants. Mais ils se réfèrent de manière explicite aux valeurs chrétiennes ; ces valeurs, qu'en savent-ils et en quoi les pratiquent-ils vraiment ? S'il y a une "réponse" chrétienne à apporter à une augmentation chrétienne du nombre de musulmans en France, c'est plutôt une réponse de foi, et pas une réponse de violence, qu'elle soit verbale ou physique. Dans le mouvement identitaire, je vois plus d'ignorance et de bière que de véritables convictions.

Quant aux accusations que vous portez contre l'Église catholique et ses prêtres, elles n'ont aucun fondement. Si vous êtes catholique, allez donc jusqu'au bout de vos convictions et donnez votre vie pour le Christ au lieu de médire de vos frères. Si vous ne l'êtes pas, évitez de parler par ignorance.

Anonyme a dit…

Mon PÈRE,
Je ne suis pas identitaire je ne les défends pas j'ai d'ailleurs pris partie contre dans l'affaire de l'apero saucisson pinard !(d'ailleurs a cause de l'abstinence de viande du vendredi déjà)
Je suis catholique et je n'oserais jamais attaquer l'Église comme vous dites si bien mais je n'aime pas un certains courant de l'Église qui est minoritaire ( maintenant) mais qui est très présent dans l'Église c'est a dire ces catholiques je dirais libéral ( comme disais Jean Ousset dans "Pour qu'Il regne")
Tout ces gens qui nous brandisse l'évangile et font bien peu de cas de ce que dit l'Eglise en réalité !
Je vis dans un quartier a majorité musulmane je n'invente rien de ce que je vois racisme anti chretien, antisemitisme chez moi l'église est fermée parce que on y a mis le feu ( 4 fois) .
Je suis dans l'Église je me confesse chez un pretre diocésain et je vais a la messe a la FSSp et il m'arrive d'aller a la messe Paul 6 car des pretres la célèbre bien ! je sais que tout les pretres ne vont dans cette espece d'ethno masochisme qui conduit notre pays a sa perte.
le Livre de Raspail "le camp des saints " est malheureusement prophétique et au cercle de silence je préfère les chapelet public de sos tout petit contre ce crime ignoble.
bonne journee
In Christo

Manuel a dit…

@ toutes et tous ...

Le but, je crois, n'est pas de déterminer la meilleure, ou pire, la seule manière de vivre sa foi, c'est de la vivre ! Votre voisin ne la vit pas de la même maniere ? Il y a des points communs, non ? Votre voisin n'a pas la même foi ? Il a une foi que vous pouvez comprendre en partie, peut étre ...

Je pense qu'on a trop parlé de tolérance, mot mal choisi car on tolere en fait ce qu'on n'accepte pas. Pourquoi ne pas employer le mot respect ? On peut respecter ce qui est différent sans pour autant devenir cet autre !

La foi nous dit que nous sommes tous des créatures de Dieu : regardons les différences, apprenons à les respecter sans renier ce que nous sommes, sans transiger sur nos valeurs, mais en gardant la main tendue. Après tout, si nous sommes tous des créatures, nous avons peut être un peu tort de rejeter cet autre que le bon Dieu a mis dans sa création. ...

Je ne suis pas vous, je ne vis pas forcément comme vous mais j'essaie de vous respecter, y compris dans ce que je ne veux pas pour moi.

@Anonyme : vous vivez dans un quartier où votre vie semble difficile. Une eglise incendiée est un geste inacceptable, c'est certain. Juste deux choses :
- qui a commis cet acte ? L'acte est grave, nous devons veiller d'autant plus à ne pas nous tromper dans la désignation du coupable.

- la forte population musulmane de votre voisinage a-t-elle un lieu de culte décent à sa disposition ? Accepteriez vous, vous, d'y prier ? Si ce n'est pas le cas, vous devriez, peut être, vous demander si vous vivriez bien la situation inverse. Et, le cas échéant, vous demander si vous ne pouvez pas faire quelque chose pour ces gens qui ne prient pas comme vous mais qui prient, eux aussi.

Sans devenir musulman et sans excuser d'eventuelles fautes, c'est peut être par ce souci du bien pour l'autre que les choses s'arrangeront, non ? En tout cas, j'ai beau regarder dans notre passé, je ne vois aucun exemple ou la violence et la haine aient réglé quoi que ce soit dans le bon sens.

En tout cas, sachez que je suis concerné par ce qui vous arrive, même si je ne partage pas toutes vos convictions.

Amicalement, Manuel

Emmanuel Pic a dit…

@ Stéphane :

Dommage que vous ayez une vision si négative de l'Église et de ses évolutions... Un royaume divisé contre lui-même ne peut qu'aller à sa perte, c'est pourquoi il faut éviter de condamner les comportements de chrétiens qui ne pensent et n'agissent pas de la même manière que vous. Ne vous imaginez pas trop vite que vous êtes dans la vérité. Ne vous imaginez pas non plus que les jeunes ne fréquentent pas les églises, venez donc dans la mienne et nous en reparlerons. Je pourrais vous parler aussi de la manière dont une aumônerie de lycée a vu ses effectifs s'effondrer après l'arrivée d'un aumônier qui ne parlait que du chapelet, de la messe en latin et des apparitions de la Vierge. Je respecte le fait que c'est là que vous rencontrez Dieu. Je sais aussi que cela en fait fuir d'autres.

J'ajoute qu'on peut aussi bien protester contre le traitement réservé aux étrangers que contre l'avortement : il n'y a pas à choisir entre le chapelet pour la vie et les cercles de silence, car dans les deux cas c'est l'Évangile qui est annoncé. "Le Camp des saints" est effectivement un ouvrage prophétique. Pourquoi ne vous interrogez-vous pas davantage sur ce qui est le cœur du livre : l'immense difficulté dans laquelle se trouvent tant d'êtres humains à nos frontières, qui fait qu'une (toute petite) partie d'entre eux tentent de venir chez nous, souvent au péril de leur vie ?

J'ai été prêtre pendant dix-huit ans dans un quartier comme celui dans lequel vous habitez, jamais il n'y a eu de problème (sauf un cambriolage, mais cela arrive bien plus souvent au centre ville). Bien au contraire, la population musulmane a toujours témoigné à mon égard d'un très grand respect. J'ai déjà parlé souvent ici de ce que j'ai vécu alors.

Anonyme a dit…

Le chapelet c'est pas forcement tradi ! heureusement ! ma fille est allée dans une école catholique avec pas mal de musulmans le premier jour on lui a demandé si elle était juive ! comme elle a répondu non ! on lui a dit heureusement ! au bout de deux ans elle n'en pouvait plus elle me parlait du racisme des jeunes maghrébins contre les noirs, les juifs les chrétiens ! bref vu que l'école ne fait pas son boulot et que l'Église n'évangélise plus ! on réchauffer dans notre sein un drôle d'avenir pour nos enfants !
J'ai de très bon rapport avec tout le monde mais malheureusement on risque de déchanter assez vite !
Je ne condamne aucun chrétien je vais vers tout le monde aussi des catholiques de paroisse que des gens de la FSSPX pas de soucis, je me pose quelques questions sur quelque action et positionnement de certains catholique c'est tout.

Anonyme a dit…

Manuel,
Je suis pas mieux loti car je dois faire des Kms ( en tram )le dimanche matin pour aller entendre une messe correct ( ou il n'y a pas des choses anticatholique de prononcée et ou on ne me regarde pas de travers parce que on communie sur la langue et autres).

islamo-sceptique a dit…

Cher père, je suis étonné par le relatif mépris que vous affichez à l'égard de ces jeunes identitaires. Vous répétez à l'envi qu'il ne faut pas parler de ce que l'on ne connaît pas, je suis entièrement d'accord avec vous...
Dans la fameuse vidéo que vous avez mis en lien, en shématisant à l'extrême, je vois plus un affrontement d'idées politiques qu'une réelle agression haineuse comme vous le sous-entendez.
Il faut aussi voir dans la réaction de ces jeunes un rejet de l'islamisation de notre société, qui s'appuie sur la culpabilisation des anciens, la lâcheté du plus grand nombre et l'opportunisme de nos chers politiques.

Emmanuel Pic a dit…

@ islamo-sceptique :

Aucun mépris vis-à-vis des personnes. Pour le reste, je vous laisse libre d'interpréter ces comportements comme vous l'entendez. Je continue à penser que la meilleure manière de se comporter vis-à-vis des musulmans est d'être soi-même croyant. Tel est le vrai courage.

Marie 21 a dit…

Mon père,

je viens seulement de trouver votre blog et, à mon grand amusement, j'y vois un commentaire concernant l'action des Identitaires en mars 2011.
Je suis sur cette vidéo. Je n'ai pas le crâne rasé, je portais des baskets, je ne bois pas de bierre et je vais régulièrement à Notre Dame (rue de la préfecture bien entendu).
Quelle pauvreté d'argumentation mon Père.Et que d'inexactitudes dans votre texte.
Comment vous dire ? Lorsque l'on ne sait pas, le mieux n'est il pas de se taire ?

Emmanuel Pic a dit…

@ Marie 21 :
Bien sûr, il n'y a que les hommes sur la vidéo en question qui ont le crâne rasé. Je ne peux que vous encourager dans votre souci de limiter votre consommation de bière, et dans la fréquentation de l'église Notre-Dame.
Pour le reste, je ne comprends pas bien : figurez-vous sur la vidéo en tant que simple passante ? auquel cas vous pouvez demander aux membres du bloc de la retirer de leur site. Si vous participez à la manifestation, c'est bien sûr une autre histoire, sachez que vous mettez les pieds dans un mouvement que je considère comme dangereux, je vous le dis comme prêtre parlant à une catholique. Et là-dessus, je pense savoir ce que je dis, connaissant les méthodes et les manipulations des meneurs de ce mouvement, et la lutte sans merci qui se livre entre eux et d'autres mouvements d'ultra-gauche tout aussi dangereux. Une chrétienne n'a rien à faire là-dedans.
Enfin, merci de me faire part de la pauvreté de mon argumentation, mais la vôtre n'est pas beaucoup plus riche ; et si vous prétendez que mon texte contient des inexactitudes, à part votre propre fréquentation de l'église Notre-Dame, merci de me les faire savoir.