jeudi 29 mai 2008

C'est la fête !


Ce matin, la bouteille de bière vide sur les marches de l'église témoigne de l'intense activité nocturne que la place Wilson a retrouvée avec le retour des beaux jours. Sous le kiosque, des packs, des débris de verre ; les poubelles autour du jet d'eau vomissent leurs canettes. La police, alertée toutes les nuits, se contente de répondre : "Nous sommes au courant", et intervient de temps en temps pour... pour quoi faire au fait ?

Ils sont des dizaines, parfois des centaines de jeunes, très jeunes, à se rassembler la nuit autour des cracheurs de feu et des jumbees. En descendant la rue Chabot-Charny, ils se sont arrêtés pour faire le plein à l'épicerie de nuit. Le jet d'eau illuminé, les éclairages qui durent toute la nuit, les invitent à se rassembler ici pour faire la fête. Ce ne sont pas des marginaux, mais les élèves de Carnot, de Notre-Dame, les enfants des bonnes familles du centre de Dijon. Après 23heures, certains d'entre eux ne tiennent plus debout ; de ma chambre, je les entends hurler et se battre.

L'alcoolisme des jeunes : une grande cause nationale à défendre ?

Pour aller plus loin :
Un article de "Psychologie magazine"
L'alcool, première cause de décès chez les jeunes européens.

3 commentaires:

Thaïs a dit…

OUi c'est problème important. Et je dois dire qu'il faut être vigilant dès le collège. Une importante campagne est faite en général auprès des collégiens et lycéens à propos des drogues mais je ne suis pas certaine qu'elle soit faite sur les dangers de l'alcool. Mon fils rentre en 6eme l'année prochaine et je ferai très attention.
Ce n'est d'ailleurs pas qu'un problème de jeunes car on commence à lire ici ou là certains sujets sur les entreprises...

Mimi a dit…

Bonjour,

L'alcool est en effet un problème, mais surtout une conséquence.

Il y a un vrai manque de barrières et d'éducation dès le plus jeune âge.
Que font-ils dans la rue à cette heure ? Ne devraient-ils pas être sur leurs devoirs et/ou réviser pour leurs examens ?
Que font les parents ?

La violence progresse dans les écoles primaires... Les Profs des Ecole ne sont plus maîtres des enfants.

Ma fille qui est en 6ème cette année est horrifiée de ce non respect envers les autres, envers le matériel.
Les Profs se font insulter en classe, les jeunes sont affalés sur leur chaise à mâcher du chewing-gum ou sucer une sucette... Des boulettes de papier volent... On empêche les élèves désireux d'apprendre d'écouter.
Une copine de ma fille lui a même dit en cours de maths vendredi dernier : "Oh, je ne suis pas là pour du bourrage de crâne !". Ce à quoi ma fille lui a répondu : "On est là pour travailler. C'est tout ce qu'on nous demande à notre âge !". La copine lui fait la tête depuis.
A la cantine, pourquoi s'embêter à faire la queue alors que l'on peut doubler tout le monde ?
A la récréation, génial, je vais pouvoir embrasser mon copain ! ... pourtant interdits, les couples narguent les surveillants qui n'arrivent plus à faire face...

Ce n'est plus une école de l'éducation, c'est une école de la débauche !

Les jeunes "qui marchent droit" se demandent s'ils sont normaux !
La question n'est plus : "que faire des jeunes à problème ?", mais plutôt : "que faire des jeunes qui sont sérieux pour qu'ils ne soient pas démotivés ?".

Anonyme a dit…

Ce n'est pas un problème nouveau qui a commencé à émerger en Angleterre avant de toucher la France. Cependant, tant que le phénomène n'arrive pas dans nos frontières nous faisons comme si ce problème n'existe pas au lieu de créer de la prévention avant que les premiers symptomes apparaissent. Ebn ayant fait de al prévention, on aurait peut être limité ou évité ces problèmes d'alcoolisme chez les jeunes. Pourquoi ne pas montrer l'alcool du doigt de la même façon que le tabac ? (Problèmes économiques et d'images car la France est un grand producteur de vins.... ??)