jeudi 29 mai 2008

Dialogue ?

Jeudi dernier, deuxième rencontre au café théologique du Shanti (ce bar dijonnais du bout de la rue Berbisey, dont on ne saurait trop vous recommander la fréquentation). J'étais cette fois le seul catholique, enfin le seul catholique à le revendiquer. Autour de la table (nous étions une trentaine) : quatre musulmans, et une majorité d'anciens catholiques, convertis au bouddhisme et à l'hindouisme, certains faisant état de leur déception vis-à-vis de la confession dans laquelle ils avaient été élevés, et professant les avantages de leurs convictions de néophytes.

Le bouddhisme et l'hindouisme sont-ils seulement ce qu'on croit (des philosophies idéales, prêchant non-violence et réconciliation intérieure) ? Si c'était le cas, il n'y aurait pas d'églises brûlées par on ne sait qui en Inde, et le régime birman, dont les chefs d'État prennent conseil auprès de religieux, aurait accueilli à bras ouverts l'aide internationale...

2 commentaires:

jiem a dit…

non-violence et réconciliation intérieure....me semblent être des principes tout à fait en accord avec l'Evangile...pourquoi certains ont voulu aller chercher ailleurs ce que la confession dans laquelle ils avaient été élevés aurait dû leur apporter.

Anonyme a dit…

Comme dans tous dialogues entre personne ayant des avis divergents, une personne ou un groupe prend le dessus et nuit à l'expression des autres interlocuteurs ..........