lundi 12 avril 2010

Retrouvailles.

Samedi matin, sous un frais soleil de printemps bourguignon, Mustafa Kerkri, ami de vingt ans et actuel président du Conseil régional du culte musulman, organisait une réception à la mosquée de Chenôve pour accueillir le Président du CFCM en visite chez lui pour une journée de réflexion spirituelle.

Sacré bout de chemin parcouru depuis tant d'années : quand on s'est connus, l'absence de lieux de cultes conduisait Mustafa, alors étudiant à l'université de Bourgogne, à chercher un peu partout une salle pour les jeunes musulmans arrivant comme lui à Dijon et désireux de prier ensemble. Aujourd'hui, quatre mosquées (celle de Chenôve peut accueillir 500 personnes), un centre spirituel, et pas mal de salles de prière dispersées dans l'agglomération dijonnaise. Sans que jusqu'à présent se soit manifestée l'ombre d'une tension religieuse, bien au contraire. A Chenôve, ville intelligente, les communautés sont considérées comme des partenaires normaux de la vie civile - hélas ce n'est pas la même chose partout.

A l'entrée de la mosquée, une grande banderole donnait le thème de la journée de récollection : "L'Adoration". Hasard du calendrier, les catholiques fêtent justement ce mois-ci le dixième anniversaire de l'adoration perpétuelle instituée à la chapelle Saint-François. Une permanence de prière assurée nuit et jour depuis dix ans, nos amis musulmans n'en sont pas encore là, mais je crois que ça leur a donné des idées.

CFCM : Conseil Français du Culte Musulman, organisation créée en 2003 pour donner au gouvernement un interlocuteur représentatif des musulmans de France. Le CFCM n'est pas un organisme chargé des problèmes de dogmes, mais sa mission est le dialogue avec le gouvernement quand se posent des questions relatives au culte : construction de mosquées, carrés musulmans dans les cimetières... Son président est M. Mohamed Moussaoui.

9 commentaires:

Tigreek a dit…

Merci pour ce témoignage, Emmanuel !

Merci de nous montrer les fruits du partage intelligent des richesses (spirituelles), alors que tant se focalisent sur les divergences.

do a dit…

Chrétiens ou musulmans (ou autres), nous sommes probablement également capables d'adorer Dieu en esprit et en vérité;
mais chacun de nous, chrétien comme musulman (ou autres), doit bien faire attention à ne pas confondre adoration et idolâtrie de Dieu...
ce qui reste toujours une tentation!

Anonyme a dit…

Je ne comprends rien au fait que l'on doive adorer DIEU notre Père et se prostrer pour ce faire. DIEU n'attend certaineement pas cela de nous.
J'ai des enfants et n'attends certainement pas qu'ils m'adorent, qu'il me respecte oui

Anonyme a dit…

Pourquoi adorer DIEU le PERE qui a laissé crucifier et mourir son fils sur la croix, sans lui venir en aide?
''Père pourquoi m'as tu abandonné?''
Parole du Seigneur.
NOSLO

Manuel a dit…

Bonjour,

je suis tombé sur votre blog au gré de mes recherches matinales sur l'actualité de l'église catholique. Sans l'être moi même, je m'intéresse à ce qui s'y passe et pas seulement à propos des polémiques actuelles.

Je voulais juste vous dire que j'aime plutôt pas mal votre ton serein et engagé, et que cet article très œcuménique est un vrai petit bonheur à lire.

Merci donc pour ce papier et pour ce blog, qui ramène un peu de finesse et d'esprit dans ce monde où la hargne et l'irreflexion sont tellement courante. Vous avez gagné un lecteur !

Manuel Atréide

Emmanuel Pic a dit…

@ Manuel :

Un nouveau lecteur, j'aime... ;)
Amateur de David Lynch ? (c'est rapport au pseudo, les aficionados comprendront).

Manuel a dit…

@ Emmanuel ...

oui il y a de l'idée. Je ne suis pas forcement un gros fan de Lynch mais son film de 1984 a été une vraie belle surprise, notamment sur le plan de l'esthétique en complète rupture avec les courants dominants de la SF de l'époque.

Maintenant, la référence est plus sur l'œuvre de Franck Herbert. Et aussi d'un autre écrivain qu'on connait très peu mais dont l'œuvre est immortelle depuis un paquet de temps ! (les aficionados comprendront !) ;-)

Manuel

PS : un curé blogueur, ouvert d'esprit et réactif ? Vous allez finir par me donner envie de chercher les défauts, pour l'instant c'est un sans faute !

Emmanuel Pic a dit…

@ Manuel

Réactif justement je ne le suis pas toujours... Ca s'est trouvé comme ça.

Sinon : Homère ? Euripide ? Eschyle ? Sophocle ?

Manuel a dit…

@ Emmanuel

En l'occurrence je pensais à Homère qui est le point d'origine de toute les oeuvres splendides écrites par les auteurs antiques sur cette famille maudite, véritable archétype mettant en lumière tout ce que les liens familiaux peuvent amener comme conflits, meurtres, vengeance et flots de sang.

Mais j'avoue ne pas limiter mon intérêt pour la geste des Atrides à Herbert ou Homère, l'Orestie par exemple est un véritable de chef d'oeuvre qui date de 2500 ans et qui reste pourtant tellement contemporain.

Il est vrai que le théâtre grec est la racine majeure de nos arts vivants... Pas étonnant alors que nous ressentions un étrange sentiment de familiarité avec ces auteurs !

Manuel