mardi 21 août 2007

Alliances et désalliances.

Entendu dimanche après-midi sur France-Inter, dans la bouche de Jacques Salomé, psychanalyste, à propos de la vie de couple : "Il faut savoir se désallier pour bien s'allier" (je cite de mémoire). Et ce matin, à la lecture de l'Evangile : "Celui qui ne quittera pas sa maison, son père, sa mère, etc... à cause de moi, ne peut être mon disciple".

Ici, la parole de foi de Jésus rejoint la parole de sagesse de l'homme de l'art : il n'est pas de véritable engagement possible, entendu comme le don de soi-même, sans rupture des liens antérieurs.

1 commentaire:

Christine a dit…

Si on se donne, cela doit etre sans reserve, et si l'on se donne, on ne s'appartient plus.