jeudi 23 août 2007


Une religion sans spiritualité ?

Jean-Claude Carrière est un écrivain connu. On ignorait jusqu'à présent son intérêt pour les mystiques, dont il fait part dans le dernier numéro du Monde des Religions. Il fait partie de tous ceux - ils sont innombrables - qui allient quête spirituelle et méfiance pour le christianisme, : "La foi est évidemment plus dangereuse que l'espérance et la charité", "Les croyances sont un poison du savoir", "la science cherche et la foi affirme". Il se désole pourtant de constater que "le catholicisme est moribond en France".

Cet entretien doit être lu et médité. Il témoigne d'une irritante méconnaissance du christianisme, sacrifiant à tous les lieux communs sur les religions facteur de guerre, sur le bouddhisme jugé seule discipline capable d'allier démarche spirituelle et connaissance scientifique... Il réflète ainsi les contradictions contemporaines de chercheurs de Dieu qui se refusent à considérer avec sérieux la tradition catholique comme porteuse d'une vraie spiritualité. Il est dommage que les questions des journalistes n'aident pas à ouvrir un véritable débat sur ce sujet.

1 commentaire:

Claude a dit…

Où sont nos intellectuels catholiques ou du moins où peuvent-ils s'exprimer hors des supports chrétiens. Je pense à des Jean Claude Guillebaud, des Véronique Margron, ? Oui, trouver les mots pour percer ce mur (médiatique seulemnt?) devient une urgence... loin devantl'emploi du latin dans la liturgie. Comment redevenir crédibles pour combler ce fossé culturel que nous déplorons? Du pain sur la planche!!!