samedi 18 août 2007


Partir pour les étoiles.

Comme tout le monde le sait, la saison des mariages c'est l'été. Et pour les prêtres, c'est l'occasion de rencontrer une foule de gens qu'ils ne voient jamais autrement, et de risquer une parole, toujours délicate mais toujours attendue - c'est d'ailleurs ce qui frappe l'abbé Antoine, qui est décidément mon Persan à Dijon : les gens sont très attentifs à tout ce que nous pouvons dire.

Aujourd'hui, deux étudiants se marient, ce qui est rare ; je vais dire deux choses :

- Il est tout-à-fait normal de se marier lorsque l'on s'aime, inutile de chercher à donner des explications du genre "on est prêts", ou "on est bien installés dans la vie", ou "ca fait longtemps qu'on se connaît et on sait qu'on est bien ensemble"...

- Le mariage, c'est comme une fusée qui s'envole vers les étoiles : il y a une fenêtre de tir qui s'ouvre à un moment donné de la vie, et quand on l'a laissé passer c'est trop tard... Alors si vous êtes prêts, n'attendez pas.

PS : ne cherchez pas de rapport entre la photo et le texte, il n'y en a pas.

4 commentaires:

JVM a dit…

Bien cher Pere, pourquoi avoir mis un écureuil en photo ?

JVM

Emmanuel Pic a dit…

Pour l'écureuil, qui suscite bien des interrogations : aucun rapport avec le texte... C'est juste une photo de vacances que je trouve jolie voilà

Marie-Hélène a dit…

"trop tard" ...... n'est-ce pas une expression très dure, un peu définitive ?...

Christine a dit…

Oui, je trouve aussi cette image un peu déroutante.