samedi 5 septembre 2009

Liturgie africaine au Vatican ?

Benoît XVI nous surprendra toujours. Il vient de choisir, pour les célébrations vaticanes, un cérémoniaire africain, qui plus est congolais de RDC : Mgr Jean-Pierre Kwamba Masi. C'est lui qui aura la charge compliquée de superviser la préparation et le déroulement des liturgies pontificales, d'ordinaire bien compassées... Formé dans les séminaires zaïrois, Mgr Kwamba Masi est certainement un familier du rite du même nom, qui fait des messes d'Afrique centrale d'inoubliables moments de prière, de chants et de danses.

Connaissant Saint-Pierre, je doute que les célébrations se mettent à y ressembler à cette petite vidéo tournée il y a trois ans dans une église de la campagne congolaise :

video

Tiens, Benoît, on le croyait tradi ?

11 commentaires:

La montréalaise a dit…

C'est formidable d'apprendre et de voir tant de choses intéressantes sur votre blog. Je vais le visiter tous les matins, en espérant chaque fois, y trouver un nouvel article.

Jérôme a dit…

A quand des processions similaires en France ? Un peu plus de joie dans nos églises et elles se rempliront très vite ...

koz a dit…

J'adore les enfants de chœur, en rythme et synchro !

Anonyme a dit…

Cela dit, pour ce qui est des vetements liturgiques, ces congolais sont plus "tradis" que dans beaucoup de paroisses françaises...
Puisqu'on en est à la liturgie, ce qui personnelement me gene le plus, c'est, en France, la tendance à faire venir des enfants (qui n'ont rien demandé) autour de l'autel, pour le notre-pere par exemple. Il ne manque plus après que quelques applaudissements, et toute ferveur est definitivement écartée de la celebration...

Anonyme a dit…

Dans un autre style, mais suivant le même principe, il y a Patrick Richard, les Klinger, etc ... Et, plus près de nous (pour les dijonnais), Raoul, Odoz. Et puis il y a toutes les bonnes volontés.

Cela dit, il est bien aussi d'avoir une Messe sans exubérance, toute simple (enfin moi j'aim'bien ...)

Emmanuel Pic a dit…

@Koz : et encore je n'ai pas tout mis... Ah, la quête où toute l'assemblée défile pour mettre son obole dans la bassine en plastique... il y a même des gens qui aiment tellement ça qu'ils y reviennent !

Anonyme a dit…

alors publier la suite, par petits morceaux afin de maintenir le suspens ...J 'ai hâte de découvrir la suite ...

Emmanuel Pic a dit…

@ anonyme n° 1 :
"pour ce qui est des vetements liturgiques, ces congolais sont plus tradis" : tiens c'est drôle ça ne m'avait pas frappé... MAis bon on n'a peut-être pas la même conception du tradi ?
"la tendance à faire venir des enfants autour de l'autel, pour le notre-pere" : zut je l'ai fait dimanche... C'est promis je ne recommencerai plus. Les applaudissements ça m'énerve aussi.
Plaisanterie mise à part : autant dans le contexte c'est extraordinaire un messe congolaise, autant en France ça perd de son sel. Mais ce qui est vraiment bien vu, c'est ma cohérence enter la liturgie et la culture du pays ; je crois que c'est ça qui donne toute sa force à la prière.

Karine a dit…

Ayant passé un mois au Congo (Zaïre), je suis entièrement d'accord avec vous.
Le "rite Zaïrois" m'a profondément touchée là bas, le contexte y est pour quelque chose. Mais j'aime beaucoup la prière aux ancêtres à la place du Kyrie, et le déplacement du Kyrie plus tard dans la liturgie.
L'acclamation de l'Evangile (un peu raccourcie dans votre vidéo???) est aussi très belle, le fait de tourner plusieurs fois autour de l'Autel redonne du sens. En tous les cas c'est l'expérience que j'en ai fait, de redécouvrir un sens spirituel fort en découvrant une autre liturgie, c'est merveilleux de savoir que nous vivons une Eglise universelle.

Karine

Le chantre a dit…

C'est bien joli tout ça... mais c'est quoi exactement la liturgie? Un corpus de belles idées qui rassemble des peuples qui célèbrent ces belles idées?
Ou la Jérusalem céleste qui descend du ciel?
Que faire des langues mères de l'Église?
Les gaulois et autres peuples évangélisés dans les premiers siècles étaient-ils prêts pour le grec et le latin?
Que veut dire joyeux ? Que veut dire festif ? Quelle place pour le sentiment personnel dans la liturgie? De quel Dieu s'agit-il? Qu'est-ce que l'histoire et la tradition? Pourquoi les africains de rite latin seraient-ils privés des trésors passés? Invente-t-on un rite? Si on le reçoit de qui et sous quelle forme?
Toutes ses réflexions subjectives au sujet de la liturgie dont nous sommes inondés ont-elles un fondement théologique? Anthropologique? J'aime ou j'aime pas : est-ce le sujet?

Emmanuel Pic a dit…

@ Le Chantre : C'est quoi les langues mères de l'Eglise ? l'araméen ? l'hébreu ?

Qui sont ces "gaulois" évangélisés aux premiers siècles ?

De quelles réflexions subjectives sur la liturgie parlez vous ?