samedi 2 février 2008

Raser les bastions

L'autre soir à la cathédrale, le débat qui a suivi l'intervention de l'archevêque était aussi intéressant que l'intervention elle-même. La plupart des questions tournaient autour du thème : "Comment résister face à une société qui ne nous aime pas (ne veut plus fêter le dimanche, fait trop de place à d'autres croyances...)".

Qui a envie de rejoindre une Eglise à ce point sur la défensive ? A la fin des années 50, Urs von Balthasar parlait de "raser les bastions" pour replacer Dieu dans le monde des hommes. Pourquoi n'entend-on plus ceux qui continuent à s'en préoccuper ?

2 commentaires:

jiemté a dit…

et oui , l'homme n'agit -il pas seulement par intérêt , ou pour se défendre ...ce qui est presque la même chose.Les chrétiens comme les autres ....et si c'était là un des aspects "révolutionnaire " de l'Evangile ...n'agissez pas selon votre intérêt, ou "celui qui veut sauver sa vie " , ou "aimer..."

matudinem a dit…

Monsieur l'Abbé, au risque du hors sujet, je me permets de vous poser une question : que pensez vous de la Fraternité Sacerdotale Saint PieX? que pensez vous des oeuvres issus d'Ecclesia Dei? Merci d'avance pour votre réponse.