jeudi 8 février 2007

S'attacher à sa femme.

Conversation plutôt surprenante avec un Gabonais de passage dans mon bureau : son père, qui avait des responsabilités dans l'Eglise là-bas, a pris une seconde épouse, ce qui l'a forcé de se démettre de sa mission ecclésiale et de s'abstenir de communier. Et voilà qu'en vieillissant, il souhaite se réconcilier avec l'Eglise, et décide donc de répudier la seconde épouse, qui se retrouve dans une immense difficulté. Qu'en pensez-vous, mon Père ?

J'avoue mon embarras devant une situation peu commune sous nos latitudes. Embarras qui ne fait que croître au fur et à mesure que mon interlocuteur argumente : Abraham, David, Salomon étaient polygames, et Jésus finalement n'a pas proscrit la polygamie, mais seulement prescrit à l'homme de s'attacher à son épouse ; en obligeant son père à se séparer de l'une de ses femmes, l'Eglise ne contredit-elle pas l'enseignement du Christ, et plus fondamentalement la miséricorde de Dieu qui ne saurait souffrir qu'on mette une malheureuse dans le dénuement ?

Consultée sur le sujet, l'encyclopédie Catholicisme, qui a réponse à tout, m'apprend pour finir, à l'article polygamie dont je vous recommande la lecture, que saint Augustin lui-même avait pris la défense de la polygamie, et que maint Père de l'Eglise la recommandait dans des situations de dépeuplement sévère.

Quant à moi : je renonce à comprendre pour le moment...

1 commentaire:

Olivier a dit…

Ces questions me semblent pertinentes. Même si je n'ai pas davantage de réponse. On devient mormon quand on se pose des questions ? Je ne savais pas.

J'ai un peu de mal à comprendre la polygamie, mais j'ai tendance par contre à croire qu'on ne peut pas toujours revenir sur le passé. Que l'Eglise oblige un homme à répudier sa femme. Moi, ça me choque.