jeudi 16 octobre 2008

Poupées russes au Congo.


Le Nord-Kivu : ça ne vous dit sans doute rien ; c'est là, au Congo, que les combats sont en train de reprendre, menés par les seigneurs de la guerre qui refusent l'autorité du gouvernement de Kinshasa. Des soldats rebelles qui trouvent sans doute des appuis, et même plus que ça, dans les pays frontaliers : Ouganda, Centrafrique, et bien sûr Rwanda qui n'en finit pas de consolider son emprise sur la région. Et puisque cet interminable conflit ne peut se comprendre qu'en allant jusqu'au bout, derrière les pays voisins, il y a l'Occident qui profite sans scrupule des énormes richesses de la région. Affreux petit jeu de poupées russes : un agresseur en contient toujours un autre encore pire.

Je pars dans une semaine pour la République démocratique du Congo ; rassurez-vous, à quelques milliers de kilomètres de la zone des combats (sur la carte, à l'extrême gauche).

Quelques liens pour comprendre :

- La guerre, vue du côté congolais
- La guerre, vue par la radio onusienne Radio-Okapi
- La guerre expliquée par la presse française

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ne pourrait-on pas déjà arrêter d'appeler ces gens "seigneurs de la guerre" ?

Cela leur confère une espèce de "noblesse" dont je doute qu'ils la méritent vraiment...

Bon voyage, et merci pour votre blog.

David a dit…

donne envie de relire l'amour humain de Makine...

Anonyme a dit…

le seigneur de guerre : homme ténébreux, mystérieux, craint et intouchable De drôles de demi-dieu qui terrorisent les populations et moureront de la terreur.
peut-on se hasarder à un parallèle avec les familles italiennes (mafia) ?