mercredi 22 octobre 2008

Grincheux.


Et voilà, encore un mal luné : ce médecin domicilié à Saint-Apollinaire, tranquille paroisse de Côte d'Or dont votre serviteur a eu l'honneur d'être le curé, a fini par gagner un procès commencé en 2004 contre la municipalité qui avait eu la malencontreuse idée de faire sonner les cloches de l'église...

Les cloches se sont tues. Elles ne sonneront plus que pour les offices, à moins qu'un compromis ne soit trouvé pour l'angélus.

Ecouter RTL

7 commentaires:

anonyme eleve a dit…

je trouve que les cloches de st pierre sont genante quand nous sommes en cours effectivement j suis un eleve d'un lycée tres tres proche et la classe n'aime pas les cloches quands nous sommes en controle. nous n'arrivons pas a nous concentre mais je pense que les cloches de de la chappele le jeudi devrait sonner a 12 h cela ferais peut etre venir beaucoup d'éleve je pense!!!!!!!!!!!!qu'en pensez vous mister pic

Anonyme a dit…

j'en reviens pas qu'il y ait des gens qui ait du temps pour faire un procès pour des c.......pareilles! J'espère en tous cas que ce monsieur n'envisage pas de passer des vacances au soleil....parce que le Muezzin à 5h du mat, c'est drôlement plus long et plus pénible!
casilix

Thaïs a dit…

c'est bien d'un côté on supprime les cloches et les clarines car elles font du bruit, de l'autre on s'abrutit d'une pollution auditive et visuelle : Tv, radio, walkman, sonneries portables etc.

Zabou-the-terrible a dit…

Quelle cloche.

David a dit…

le soleil est mauvais pour ma peau. Je vais demander à le faire abolir, surtout à Cherbourg!

Anonyme a dit…

Vers une perte d'un pan de culture française ? Le son des cloches est une des caractéristiques d'un village typique français. Le clocher rythmait la vie des français.

Il est plus agréable d'entendre sonner les cloches que le chien de voisin japper pendant l'absence de son maître pendant le sommeil, de façon répétitive, sur un laps de temps beaucoup plus long que le tintinement des cloches.

On interdit pas la diffusion des mosquées dans les pays musulmans.

Dans quel monde vit-on ? Trop d'égoïsme et très peu de tolérance les uns envers les autres.

dominique a dit…

Si on arrivait aussi à faire enlever les affiches pornographiques qui écorchent, non nos oreilles mais nos yeux, cette mesure pourrait arriver à passer pour du respect de la sensibilité de chacun.

Mais apparemment, la pollution sonore, visuelle et pulsionnelle de nos villes ne dérange pas autant que les signes religieux.
Ou plutôt, un chrétien "dérangé" ne pèse pas le même poids qu'un athée "dérangé".

Il semble que le diagnostic soit bien encore cette vielle maladie française: l'anticléricalisme.
ou alors une nouvelle pandémie de ce virus qui aurait muté pour devenir plus efficace...