lundi 22 janvier 2007

Mort d'un petit.

Je viens d'apprendre la mort d'Hervé.

On s'était rencontrés dans les aumôneries, je crois bien. Puis, retrouvés à Sainte-Bernadette, ta paroisse depuis toujours. Tu étais super-engagé au sein de la Conférence Saint-Vincent de Paul, au service des plus petits, comme tes parents. L'an dernier, tu as aussi fait le caté, à d'autres petits. Les petits, tu les aimais, et ils te le rendaient bien.

Il y a quelques mois, tu avais été profondément marqué par un accident de montagne, dont tu avais été, je crois bien, le seul rescapé. Hier soir, la mort, qui est parfois une maladie contagieuse, t'a rejoint. Je ne m'étais pas rendu compte que tu allais si mal.

1 commentaire:

girardier a dit…

j'ai bien apprécié ce commentaire. L'épithète de petit qualifie tout à fait ce qu'a été Hervé: un homme discret toujours disponible à tous et agissant avec discretion et naturel, sans faire de bruit, comme si c'était normal. Il ne faisait que poursuivre la voie de sa famille. Comme beaucoup je suis très triste et un brin révolté!Je t'assure de tout mon soutien pour vendredi. Jacques G